AGENDA RISPO

18 JUN 2019

Colloque du 18 juin 2019 FNCCR / RISPO /GrDF sur le thème Compostage, méthanisation et transition écologique, intérêt des mélanges pour optimiser la valorisation énergétique et agronomique

Dans un contexte particulièrement tendu pour les acteurs de la filière de traitements biologiques des résidus organiques, le RISPO, en partenariat avec la FNCCR et GRDF, organise à Paris une journée de réflexions et d'échanges sur la problématique des mélanges dans la perspect...

ACTUALITÉS RÉCENTES

Plusieurs adhérents publics et privés du RISPO s'engagent en faveur des mélanges de résidus organiques !

Sollicitées par des plateformes de compostage adhérentes au RISPO (SOTRECO, LELEDY Compost, 04Recyclage, AES Paprec), des collectivités en nombre croissant (Grand Périgueux, Agglo de Brives, SIVOM Durance Alpilles, Communauté de Communes de Haute Maurienne Vanoise, Syndicat d'Assainissement de Bagnols sur Cèze et sa Région, Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles, Communauté de communes Région d'Orgelet, SIVU La Chapelle de Guinchay-Romanèche-Thorins-Saint Symphorien d'Ancelles, communes de Charolles, Chateaurenard, Rognonas, Saint-Germain du Plain, Saint-Junien) ont fourni au RISPO des attestations en faveur du compostage des boues d'épuration.

On rappelera enfin 2 courriers adressés au Ministère de l'agriculture : celui de la Région AURA avec le Préfet de Région AURA  et (2) celui d'une Députée sollicitée par la Compostière de l'Aube  (et restés sans réponse !).

Bilan de la Journée Technique et de l'AG à Penol le 2 avril 2019

Avec une cinquantaine de participants, la journée du 2 avril à Penol, organisée avec le Groupe SERFIM, adhérent du RISPO, a été un succès.

Après une AG2019 qui a permis de présenter aux adhérents une association en plein développement, les participants ont assisté à la synthèse de l'étude RISPO-GRDF sur les complémentarités entre compostage & méthanisation.

Puis, la journée a permis de découvrir le SICTOM DE LA BIEVRE à Penol (38260), territoire rural de 100 000 habitants dans l'Isère. L'usine de traitement mécano-biologique traite près de 25 kt/an d'ordures ménagères résiduelles en couplage avec une ISDND. La plateforme de compostage de boues de Montremond traite un flux de 26 kt/an.

Pour mémoire, le programme était le suivant :

 

9h00/9h30   : accueil café

9h30/10h30 : Assemblée Générale Ordinaire 

10h30/11h   : bilan enquête RISPO-GRDF complémentarité compostage/méthanisation

11h/11h05   : mot d'accueil du Président du SICTOM, André GAY 

11h05/11h30 : caractéristiques du SICTOM

11h30/12h15 : unité de traitement construite et exploitée par SERFIM

12h30/14h    : déjeuner convivial

14h00/15h30 : visite des installations du SICTOM

15h30/16h30 : visite de la Compostière de Montremond

16h30/16h45 : fin de la Journée Technique

 

Mise en péril de la filière de valorisation organique (suite), la profession s'organise en Task Force et communique

Pour défendre la filière de recyclage des résidus organiques, une Task Force s'est constituée avec des associations d’élus associées à des professionnels de l’assainissement et de la valorisation organique collective (RISPO, AMF, AMORCE, FNADE, FNCCR, FP2E, SYPREA).

Le 12 mars, cette task force a pris position via un communiqué de presse pour demander à ce que cette filière, qui produit des matières fertilisantes de qualité (normalisées, hygiénisées), soit au contraire encouragée.

A la suite, une initiative du SYPREA a produit, sur un ton très pédagogique avec la participation de Maître Emma Babin, une petite vidéo pour faire un point réglementaire sur le compostage et le retour au sol des résidus organiques.

Enfin, on diffusera l'invitation à participer les 14-15-16 mai au Colloque IDSA sur les intrants durables au service des sols agricoles, urbains et périurbains - Biocitech Romainville-Grand Paris. Vous y retrouverez parmi de nombreux intervenants le RISPO qui participera à la Table Ronde de clôture.

Mise en péril de la filière de valorisation des résidus organiques : le RISPO lance une campagne de soutien auprès des élus locaux !

S'inscrivant dans le cadre des politiques publiques pour l’économie circulaire et la transition énergétique, les évolutions réglementaires en cours de discussion menacent l’activité de nombreux adhérents du RISPO. Ainsi, la possible interdiction du mélange des boues avec des déchets verts, de la codigestion sur station d'épuration, de la disparition du statut de produit pour les composts normalisés conjointement avec des évolutions sur les plans d'épandage, mettent très gravement en péril l’économie des industriels du compostage.

Pourtant, le mélange de boues, riches en azote, avec des déchets verts ou des biodéchets permet d’obtenir le rapport C/N optimal pour assurer la production d’un bon compost. 

 

Aussi, membre de la task force pour le retour au sol des résidus organiques, le RISPO, dans la suite des actions engagées, lance le 17 mars une campagne pour défendre la filière de la valorisation organique. Par l'intermédiaire de tous ses membres et sympatisants, le RISPO demande aux collectivités locales de témoigner de leur attachement à la filière du recyclage organique. Une attestion est à télécharger ci-dessous et à retourner signée par voie postale au siège de l'association  : 116 rue Pierre Dumond 69 290 Craponne 

Pour défendre les intérêts de la profession du recyclage des résidus organiques, le RISPO sollicite un entretien avec les Ministres de la Transition écologique et de l’Agriculture

Sachant que dans le cadre des politiques publiques pour l’économie circulaire et la transition énergétique, les évolutions réglementaires en cours de discussion menacent l’activité de nombreux professionnels de la valorisation organique, les adhérents du RISPO ont décidé de se manifester. En effet, la possible interdiction du mélange des boues avec des déchets verts et la disparition du statut de produit pour les composts normalisés mettent très gravement en péril l’économie des industriels du compostage.  

Ces dispositions, qui font peser de très lourdes incertitudes sur l'ensemble des installations de compostage, demandent donc un arbitrage rapide des pouvoirs publics. C'est dans ce contexte et afin de solliciter un rdv, que deux courriers ont été adressés le 13 février 2019, à M. François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire, et à M. Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

 

En réponse et daté du 7 mars 2019, un courrier de Thibault LECLERC, chef de cabinet du ministre François de RUGY, nous a été adressé dans l'objectif de fixer un rdv avec Cédric BOURILLET, directeur de la prévention des risques.

 

Bilan de la Journée Technique sur les odeurs à Alès le 5/02/2019

 

Plus d'une soixantaine de professionnels ont participé à cette belle journée co-organisée avec les Agriculteurs Composteurs de France, Jean-Louis FANLO de l’Ecole des Mines d’Alès, et la société Alliance Environnement sur la thématique des nuisances olfactives. Pour mémoire, le programme des réjouissances était le suivant :

 

 

- accueil café

 - mots d’accueil du RISPO et des Agriculteurs Composteurs de France

- Anne-Sophie CLINCKE, INERIS :  volet réglementaire

- Jean-Louis FANLO, OLENTICA - Ecole des Mines : approche pratique du risque olfactif

- Stéphane TRIAIRE, Alliance Environnement : le compostage des boues par CEVAL

- Jacques BOURCIER, Olfacto Ingénierie : ventilation dynamique, traitement de l’air  

- RISPO & Agriculteurs Composteurs de France : retours d'expériences d'exploitants

                              Cindy COQ, ALCYON

                              Jean-Christophe PEROT, SEDE

 - repas/buffet convivial

 - Jean-Marc EHRY, SUEZ Organique et Fabrice BLANCO, CLAUGER  : témoignage que faire en cas de crise ?

 

- visite du site de compostage de boues, CEVAL, Alliance Environnement - SAUR